Contenu:

Idée et genèse

Légendes: Gudrun

Les peintures murales de la légende de Gudrun sur le parvis supérieur continuent la légende de Sigurd.

 

Image: "Gudrun accueille ses frères", peinture murale

Gudrun accueille ses frères. Peinture murale du parvis supérieur, Wilhelm Hauschild, 1883/84

 

Gudrun en deuil se retire après la mort de Sigurd chez sa sour Thora et brode un tapis avec les exploits de ses ancêtres. Trois rois demandent sa main, dont le roi des Huns, Atli (Attila), que Gudrun épouse sous la pression de sa mère. Plus qu'à Gudrun, Atli s'intéresse au Trésor des Nibelungen qui, après la mort de Sigurd, est tombé aux mains de sa tribu. Au trésor est aussi lié la propriété de l'anneau funeste et sa malédiction qui ne va pas tarder à agir.

Le roi Atli invite Gunnar et Högni, frères de Gudrun à sa cour. Comme ils se doutent de l'intention d'Atli, ils ont au préalable jeté le trésor dans le Rhin. Les Huns attaquent leurs hôtes. Tandis que le cour de Högni est arraché vivant, Gunnar est ligoté et jeté dans la tour aux serpents. Gudrun organise alors un repas mortuaire pour les guerriers de sa famille. Pour se venger du lâche assassinat de ses deux frères, elle tue deux des fils qu'elle a eu avec Atli. Elle sert dans leurs crânes fendus, de l'hydromel mélangé à leur sang et offre à manger à son mari leurs cours rôtis. Atli est horrifié lorsqu'après le repas il apprend ce qu'a fait Gudrun. Elle le poignarde ensuite pendant son sommeil, et avec une torche, met le feu à la salle dans laquelle dort l'escorte du roi des Huns. Elle se jette à la mer pour mettre fin à ses jours, mais est emportée sur l'autre rive au château du roi Jonakur, qu'elle épouse.

Mais la légende n'est pas encore terminée. Mort et désolation continuent, jusqu'à l'anéantissement complet de la dynastie des Nibelungen.

| vers le haut de la page |